Un coaching, pourquoi pas pour vous ?

Changer de vie à 50 ans, ça fait rêver, n'est-ce pas ?

Mais vous n'êtes pas sûre de vous, ça tourne dans tous les sens.

Je connais ça très bien...


Quand j'ai entamé mon processus de transformation personnelle, j'ai cherché vainement de l'aide sur Internet : rien ne semblait correspondre à mon besoin de me ressourcer physiquement, émotionnellement, mentalement, alors que je vivais les aléas de la cinquantaine.


 Après m'être morfondue pendant des semaines, j'ai fini par prendre le taureau par les cornes, je me suis résolue à trouver de l'aide sur Berlin. C'est ainsi que j'ai rencontré Anna.


J'avais prévu de tout lui déballer lors de notre première rencontre :

Comment j'étais neuve à Berlin, comment je me sentais contrainte dans mes choix, mais comment je voulais quand même donner le meilleur de moi-même. 

Et puis il fallait que je perdre ces fichus kilos ! Et que je me fasse des amies. Et que j'accepte que mon fils quitte le foyer pour aller étudier. Et que je contrôle mes rides. Et mon humeur. Et que je trouve le job idéal. Et que je donne un sens à ma vie.


J'avais une liste longue comme ça.


Mais au fond, je n'avais aucune idée quoi faire exactement. Je ne savais pas en quoi j'étais compétente, si j'étais douée, ni même si j'avais des qualités... quelconques. 

Je me sentais illégitime. Brouillonne. A côté de la plaque. Un redémarrage arriverait beaucoup trop tard pour moi, sans aucun doute. Alors autant en être certaine et se l'entendre dire avec honnêteté. 


Et ça continuait ainsi dans ma petite cervelle, chaque jour et chaque nuit.


C'est ainsi que je suis entrée dans le bureau d'Anna. Avec des doutes et des préjugés plein les valises. 

Et figurez-vous que j'étais arrivée à bon port.

Vous avez besoin d'évoluer, et ça c'est plus fort que tout.

Alors avant de penser à rebondir, videz d'abord votre sac !


Ce jour-là, j'ai compris qu'un coaching, ça permet d'abord de vider son sac à dos mental, lourd de croyances, de sous-performances et de contre-vérités. 

Et ensuite de pouvoir se focaliser sur le futur. En l'occurrence, ces 20 années que j'avais devant moi, et que je voulais passionnément mettre à profit.

Ça prend du temps, de sortir ces paralysantes certitudes de son petit bagage. 

Mais le sentiment de légèreté que l'on acquiert une fois cette vidange faite est formidable. Et ensuite, on peut vraiment repenser à remplir son bagage, paisiblement. 

Choisir patiemment ce dont on a besoin. 

Fortifier son corps ? Renouer avec son conjoint ? Reprendre le contact avec sa fille ? Se sentir sereine ? Manger mieux ? Changer de carrière ?

Ce que j'ai fait au cours des séances de coaching, je n'avais pas pu faire seule auparavant. 

Car j'avais besoin d'une autre femme. 

Qui m'interpelle, qui relativise, qui prenne de la hauteur. 

Qui comprenne mon fonctionnement, presque mieux que moi.

Ça m'a boostée, et donné un but précis. Et ça m'a permis de réaliser que j'étais normale, que ma situation était très courante à mon âge : crise de la cinquantaine, ménopause, bouleversement familial, vieillissement, rêves et désirs inachevés...

Me réassurer dans mon identité m'a encouragé à mettre en place une vie plus adaptée à mon âge. 

Un renouveau bienvenu, une énergie retrouvée. Bien dans mes baskets et dans ma vie.


Depuis, je me suis spécialisée dans l'accompagnement des femmes
pendant la cinquantaine,

sur le plan physique, émotionnel, mental, relationnel.



J'ai créé ce que je n'arrivais pas à trouver ailleurs :
J'aide les autres à changer, à écouter leur 6ème sens et à trouver leur propre voie.


C'est désormais à votre tour de commencer ce voyage et de poursuivre votre route.

Faites-vous aider dans le changement et laissez-vous guider,
sereinement et méthodiquement.


Entamez un coaching qui fera toute la différence sur votre avenir.